LES HORS LA LOI

Qui sommes-nous ?

Moi, avec Vous, nous sommes NOUS !

cowboy

Il semblerait plus adéquat de commencer par « Qui je suis ? »
Contre toute attente, je ne suis pas un professionnel du milieu. Mais je suis enfant d’éleveur. Depuis ma naissance j’ai grandi entouré d’animaux, de chiens, et de mes chats. Et mon histoire sur plus de 30 années me permet d’avoir un point de vue différent d’une personne qui elle, est professionnelle, depuis quelques années.

Ne vous en déplaise, je ne suis pourtant pas, bien qu’aimant toutes ces boules de poils, comme je les appelle (ou parfois, pour sourire, « tas de poils »lol..), Je ne suis pourtant pas celui qui pourrait s’en accommoder ! Je suis un maniaque de la propreté qui passe son temps à tout nettoyer, qui se lave 15 fois les mains par jour, alors, plus elles sont loin de moi, mieux je me porte ! Ce qui fait de moi une personne qui préfère les petits chiens qui ne prennent pas de place, à poils ras ! (ahahah)

Depuis que je suis un jeune adolescent, l’âge où l’on commence à comprendre des choses, le monde qui nous entoure, et à poser des questions, j’ai vu d’innombrables injustices. J’ai vu et je vois, j’entends encore, et ce depuis toujours, les mêmes histoires..

LES HORS LA LOI

J’ai vu mon père galérer à monter son élevage avec respect et passion; J’ai vu ma mère donner son temps libre tous les jours, sans rémunération aucune, pour l’aider; J’ai vus des amis éleveurs qui avaient du mal à nourrir leurs propres chiens parce qu’ils n’arrivaient pas à arrondir leurs fins de mois; J’ai vu des éleveurs qui même après des années d’activité, avoir du mal à se verser un simple SMIC; J’ai vu des jeunes faire des études dans le monde du chien et, pour certains, abandonner leurs études en cours, ou changer de voie à la fin de celles-ci et travailler dans un autre domaine, faute de place et de rémunération suffisante; J’ai vu des éleveurs en colères, j’en ai vu pleurer, j’en ai même vu hurler de colère ne sachant plus quoi faire pour s’en sortir.

Et au milieu de toutes ces bonnes âmes, j’ai vu les autres..
Ceux que je pense de mon avis personnel responsables de la peine de mon père, de mes amis, de tous ces gens.
Je parle de ces animaleries qui vendent des chiens et chats à la pelle comme des boites de conserve dans un magasin ou pire, sur catalogue ( !). Je parle de ces particuliers qui pour arrondir les fins de mois, sous prétexte que leur chienne « doit savoir ce que c’est d’être mère pour avoir un bon moral » l’a font reproduire et vendent leurs chiots dès que possible. Je parle de ces personnes qui font du trafic d’animaux et s’en prennent aux gens que j’aime qui eux, veulent les empêcher de nuire, et passe donc leur temps à les critiquer. Je parle de toute cette concurrence déloyale, où le seul argumentaire n’est non pas le plaisir et la passion pour ces petites boules de poils mais juste s’enrichir, ou pour certains « survivre ».

LES HORS LA LOI

Un jour, une personne m’a faite une remarque..
« Mais si de vendre leurs chiots cela peut leur permettre de manger à la fin du mois ? »
Je fus ébahi. Si une fenêtre c’était trouée à côté d’elle, je pense que je lui aurais fait prendre l’air quelque minute.

Ma réponse fut sans appel, et c’est toujours la même à ce jour, et qui plus est encore plus forte depuis le 1er janvier 2016 :

« De quel droit certaines personnes devraient s’en mettre plein les poches, pour arrondir les fins de mois et « payer leurs factures », au détriment des impôts, mais avant tout de professionnels qui pour certains on fait des études, et pour qui ces boules de poils ne sont pas que des euros en attente de livraison, mais leurs amis, leur passion ?!! De quel droit, eux ! Ceux qui ont fait de leur passion leur métier, devraient-ils tout perdre, se retrouver à la rue, payer des taxes monstres, voir leur métier disparaitre, la race de leur élevage souillée, pour que des imbéciles puissent payer leurs factures, leur gasoil, et se payer leurs vacances ?!!!! »

Je revois encore le squatteur Rmiste de la ville d’à côté me citer ouvertement entre deux gorgée de bière qu’il avait 5 bébés dobermans dans son appartement, en attente d’être vendus, donc 1500€ à venir dans sa poche, au détriment d’un RÉEL éleveur de Doberman. Et moi, tout sourire, partant de mon côté, je savais que la discussion avec ce type d’individu ne mènerait à rien, si ce n’est à l’un d’entre nous qui aurait le droit à quelques heures de sommeils non souhaitée sur le terrain de pétanque voisin…

J’entends encore cette voix d’une personne citant « Mais j’en fais quoi ?!! Je les tue ?!!! Se sera de votre faute !!! ». Trop jeune à cette époque pour lui dire, « Mais Monsieur, il fallait y penser avant ! Maintenant c’est à vous de voir.. »

Quand j’étais plus jeune et que j’imaginais un éventuel avenir aux côtés de mon père, dans le monde canin, je m’imaginais à la gestion d’une pension, ou bien, plus dans ce que je considérai être dans mes cordes : contrôleur à domicile pour le fisc/section animale, voir contrôleur tout simplement. Débarquer chez les fraudeurs, leur assigner une plainte, repartir le sourire e aux lèvres, en m’entendant me faire insulter.

Mais j’ai pris une autre route, la mienne.

Puis un jour, j’ai entendu dans les discussions familiales, la venue d’une grande nouvelle, l’ordonnance tant attendue. J’étais heureux pour mes proches, mes amis éleveurs et mon père, qui galèrent chaque jour et qui, pour qui, les 35 heures ne sont qu’un doux mirage, mais quand on aime, on ne compte pas ! Qu’à cela ne tienne !

Et puis le grand jour est arrivé.
Et puis l’homme a montré son vrai visage.

Je pensai que seuls les plus fous, ou réels trafiquants, viendraient se frotter à cette nouvelle loi, mais non. Des jeunes en passant par les plus vieux, des Rmistes en passant par les patrons d’entreprises, personne ne veut perdre ces 1000 à 5000€ annuels net d’impôts. Et toujours au détriments de ceux qui, à juste cause, comptent leurs euros chaque fin de mois.

cowboy 4865132

Alors j’ai réfléchi. Je fais des sites internet, il me fallait une idée pour donner un coup de pouce. J’ai eu l’idée de dénonciation de fraude fiscale. Mais comment faire. Les gens ne veulent pas remplir de paperasse, ou donner des coups de téléphone, un peu comme la peur du genbdarme alors que l’on sait que l’on a rien à se repprocher. Puis j’ai eu l’idée de faire un site internet, simple, avec un formulaire au plus simple. Après quelques 10 mails échangés avec la Direction Générale des Impôts, j’ai obtenus toutes les informations et les réponses à mes questions sur la légalité ou non d’un tel site. J’ai établi avec leur aide la liste de plus de 100 adresses mails de chaque DGI de chaque département ou chef lieux de région afin que chaque fraudeur puisse avoir le maximum de chance de passer un séjour en compagnie de sa DGI dans un bureau en tête à tête, et non pas que les dossiers finissent dans un tiroir.

Il me fallait commencer le site, trouver un nom fort, un nom que l’on retiendrais facilement.. J’ai planché le jour J pas plus de 2 minutes sur mon écran, quand je fixa tout simplement le nom temporaire que j’avais donné à ma base de donnée initiale du site en pensant aux fraudeurs : Hors-la-loi

J’ai de suite acheté le domaine, et commencé le site, programmé le formulaire après l’achat de l’hébergement, et du logiciel de formulaire. www.leshorslaloi.com était né.

Le trafic de chiens est le troisième plus gros trafic du monde derrière les armes et la drogue. Le commerce illégal de chiens et de chats pose notamment un problème pour la conservation des races telles que nous les connaissons. Maintenant, j’ai mis entre vos mains le site qui peut aider au changement. Si demain le mot se passe que toute personne fraudant sur le net peut voir son cas atterrir directement et en détail dans les tiroirs de la DGI de son département, ils ne s’y reprendront pas à deux fois. L’on ne rigole pas avec la loi, mais avec les impôts, se serait suicidaire ! Après, si ils aiment les huissiers à leur porte, pourquoi pas ! Ce qui est bien avec l’administration fiscale, c’est qu’ils ne vous lâchent pas et sont sans pitié, un peu comme moi : La loi, c’est la LOI !

Prenez ce site non pas comme un outil de vengeance, mais comme un outil d’action, un outil répréhensible, et faite équipe avec les DGI afin de leur mâcher le travail et qu’elle n’est plus qu’à s’occuper de la partie « administrative » … (ahahah je suis sadique, je sais) J’espère que ce site plaisir aux professionnels et fera baisser la fraude fiscale qui détruits nos élevages et des rêves, brise des passions.

Cordialement, avec mes remerciements pour votre attention

cowboy 456132
logo les hors la loi 4851632

Lien sponsorisé

" Il est temps que les usurpateurs payent ! "

www.leshorslaloi.com 2016 – 2020 · Les Hors La Loi · ©Tous droits réservés

Mentions légales du site